L’avenir de l’énergie s’annonce durable, électrique et connecté

Le risque de black-out et la hausse de la facture d’électricité ont fait la une de l’actualité ces dernières semaines. Viessmann, l’un des plus éminents fabricants de solutions de chauffage, profitera de Batibouw pour présenter une nouvelle approche. « Les consommateurs produiront de plus en plus leur électricité et leur chaleur, et réinjecteront les surplus sur le réseau », avance Patrick O, directeur général de Viessmann Belgium. À Batibouw, le plus grand salon de la construction et de la rénovation, le spécialiste du chauffage dévoilera quatre tendances déterminantes pour le mix énergétique de demain.

TENDANCE 1 : L’ÉLECTRIFICATION DU MARCHÉ DE L’ÉNERGIE

Nous savons depuis longtemps que nos voitures passeront progressivement du diesel ou de l’essence aux alternatives électriques et hybrides. Par contre, beaucoup ignorent qu’une tendance similaire se dessine sur le marché du chauffage. Les appareils qui permettent aux consommateurs de produire eux-mêmes leur électricité et leur chaleur sont même en plein essor. « La technologie de la pile à combustible et de la cogénération de Viessmann permet à des familles, à des entreprises et à des quartiers de générer eux-mêmes de la chaleur et de l’électricité. Ils peuvent ensuite partager les surplus », explique Patrick O. À Batibouw, Viessmann présentera d’appareils générateurs d’électricité et de chaleur.

En savoir +

TENDANCE 2 : LE CHAUFFAGE DURABLE

« Il ne faudra plus attendre longtemps pour que les solutions durables constituent plus que jamais une alternative aux combustibles fossiles, tant pour la production d’eau chaude sanitaire que pour l’électricité. Les pompes à chaleur occuperont, en outre, une place de plus en plus centrale dans nos maisons », explique Patrick O. Une évolution indispensable, car par rapport à l’Allemagne, la Belgique est clairement à la traîne en ce qui concerne l’utilisation de l’énergie solaire et de la technologie des pompes à chaleur.

« Tant que les décideurs politiques continueront de repousser la date de fermeture des centrales nucléaires, les consommateurs ne seront pas enclins à investir dans des alternatives durables », pointe Patrick O.  À Batibouw, Viessmann mettra en exergue la valeur des solutions énergétiques durables et présentera aux familles et aux entreprises une pompe à chaleur split à la pointe de la technologie.

En savoir +

TENDANCE 3 : LA CONNECTIVITÉ, AVEC D’AUTRES PRODUITS ET AVEC L’INSTALLATEUR

Dans la société actuelle, tout le monde est connecté à Internet d’une manière ou d’une autre. Les produits sont, eux aussi, de plus en plus connectés les uns aux autres via un véritable Internet des objets. « Les appareils de chauffage connectés peuvent offrir une réelle valeur ajoutée à cet égard », estime Patrick O.

Les compteurs d’énergie numériques seront introduits en Belgique en janvier 2019. Il existe déjà des compteurs intelligents qui mesurent automatiquement la consommation d’énergie via des smart grids et transmettent les relevés de compteur à l’opérateur du réseau. Les fournisseurs d’énergie ont ainsi la possibilité de suivre en temps réel la consommation des ménages et des entreprises : un système qui fera du bien à votre portefeuille et marquera peut-être la fin des tarifs bihoraires purs et simples.

Les consommateurs peuvent déjà commander leur chaudière à distance. Bientôt, l’installateur pourra, lui aussi, résoudre des problèmes à distance et avertir le consommateur dans les plus brefs délais en cas de souci.

En savoir +

TENDANCE 4 : UN CHAUFFAGE EFFICACE GRÂCE AUX COMBUSTIBLES FOSSILES

« 60 % des Belges utilisent encore une vieille chaudière au mazout ou au gaz. Les chaudières à basse température qui datent de plus de 15 ans consomment énormément d’énergie et en laissent s’échapper énormément par la cheminée », poursuit Patrick O. « À ce rythme, la Belgique aura du mal à atteindre les objectifs climatiques de 2020 et 2050. La bonne nouvelle ? Une chaudière au gaz à condensation de Viessmann atteint un rendement de 98 %, contre 75 % pour les anciennes chaudières. »

La rentabilité d’un investissement dans une chaudière à condensation ou une technologie à pile à combustible se voit sur la facture d’énergie. « Remplacer une vieille chaudière par une installation neuve rapporte bien plus qu’un livret d’épargne », déclare Niels Vermylen, responsable marketing chez Viessmann. Une chaudière à condensation récupère, en effet, la chaleur présente dans les gaz de combustion. Une chaleur perdue en cas de chaudière classique. Cette chaleur supplémentaire assure un rendement supérieur.

En savoir +

En partenariat avec Viessmann Belgium Sprl

Plus de news de Viessmann Belgium Sprl

Un chauffage efficace grâce aux combustibles fossiles

« 60 % des Belges utilisent encore une vieille chaudière au mazout ou au gaz.

Les appareils de chauffage connectés

Dans la société actuelle, tout le monde est connecté à Internet d’une manière ou d’une autre.

Le chauffage durable

« Il ne faudra plus attendre longtemps pour que les solutions durables constituent plus que jamai

L’électrification du marché de l'énergie

Nous savons depuis longtemps que nos voitures passeront progressivement du diesel ou de l’essence

Newsletter GRATUITE