Quel matériau choisir pour votre façade ?

materiaal gevel

Les façades extérieures constituent le « visage » de votre maison. Quel matériau ou quelle finition convient le mieux à votre habitation ? Découvrez les différents types de parements de façade et leurs caractéristiques.

La brique : fiable et classique

Le succès de la brique

La brique est toujours aussi populaire. Les raisons de son succès ? Elle est durable et très performante en matière d’isolation thermique et acoustique. De plus, elle se décline en différentes couleurs, formes et textures et chacun trouvera donc un modèle à son goût. Dans la gamme des briques industrielles, vous pouvez ainsi opter pour des briques étirées, toutes identiques, ou des briques moulées à la main, irrégulières et présentant un aspect artisanal.

En quête de la brique idéale

Vous pouvez vous inspirer de dépliants ou sur internet ou venir admirer vos futures briques dans notre show-room. Il est également intéressant de demander des références et de voir la brique « en chair et en os ». Visitez plusieurs maisons (témoins) parées de la brique qui vous plaît pour obtenir une idée plus claire. Saviez-vous que les briques des différentes palettes sont de préférence mélangées ? Cela permet d’atténuer les nuances de couleurs qui apparaissent lors de la fabrication.

Mode de construction

Les briques sont séparées par des joints dont la couleur et la largeur peuvent varier et qui définissent l’aspect de l’ensemble de l’ouvrage. Selon le choix du joint, votre façade peut prendre une tout autre apparence. La tendance actuelle est au joint le plus mince et discret possible. On obtient cet effet en collant les briques de parement ou en les maçonnant à joints minces. Le résultat est un mur plutôt uniforme, qui donne une impression de briques de parement empilées. La maçonnerie à joints minces consiste à poser une fine couche (colorée) de mortier fin entre les briques, de façon à ne plus devoir les jointoyer par la suite.

Un choix écologique

Les briques sont sans conteste toujours actuelles, et c’est également le cas si vous privilégiez la construction éco-énergétique. Grâce à leur inertie thermique, elles sont indiquées pour les habitations basse énergie et les maisons passives. Cela signifie qu’elles conservent la chaleur du soleil et la restituent lentement, ce qui permet de maintenir la température ambiante dans l’habitation. Les briques sont écologiques et, grâce à leur composition en argile, elles se recyclent facilement. Les pierres mêmes sont également faciles à récupérer après des travaux de démolition, si vous pouvez en retirer le mortier séché.

La pierre en béton : authenticité et résistance inégalables

Un esprit sobre

Vous recherchez la sobriété ? La pierre en béton devrait vous plaire. Cette concurrente non-négligeable de la brique possède une stabilité dimensionnelle élevée et une haute résistance à la compression. Ces propriétés permettent une maçonnerie très nette ou un collage très précis. Principalement utilisées pour les habitations modernes, les pierres en béton sont également harmonieuses dans d’autres styles de construction. La pierre en béton se décline elle aussi dans tout un éventail de couleurs, formes et textures. La version sertie de quartz est très tendance à l’heure actuelle. Quand le soleil brille, ces particules reflètent ses rayons.

Particularités pour la construction d’un mur

La pierre en béton est moins « coupe-vent » que la brique. Pour remédier à ce défaut, on peut utiliser des blocs en béton creux pour les murs intérieurs. Ceux-ci étant moins résistants à la pression, mieux vaut prévoir des murs porteurs un peu plus épais. Lors de la construction, vous avez également intérêt à prévoir des joints de dilatation, qui compenseront le travail du béton. Veillez également à une bonne ventilation du mur, car la pierre en béton n’absorbe pas énormément l’eau et l’achemine plus rapidement dans les cavités.

Les différents revêtements de façade

Un aspect lisse avec l’enduit de façade

L’enduit de façade se décline en différentes couleurs et textures. Il en existe deux types : l’enduit minéral perméable à la vapeur, à base de ciment, et l’enduit hydrofuge, à base de résines. Un enduit minéral doit être mélangé avec de l’eau tandis qu’un enduit synthétique peut facilement être appliqué tel quel. Il peut également être appliqué en couches plus minces, se fissure moins vite et reste propre plus longtemps. L’enduit de façade synthétique est aussi plus sujet aux problèmes d’humidité. Un enduit minéral naturel, en mortier de chaux hydraulique, est perméable à la vapeur, autonettoyant et hydrofuge. 

La petite sœur, plus fine, de la brique : la plaquette

Les plaquettes consistent en de petites tranches de brique d’environ deux centimètre de large. Elles possèdent les mêmes qualités et se déclinent dans les mêmes couleurs que la brique, mais n’ont pas la même force portante. Les plaquettes sont collées contre un mur ou un panneau isolant à l’aide d’un ciment-colle flexible et résistant au gel. Vous pouvez choisir entre de petites pierres individuelles ou des bandes sur des panneaux préformés. Si les plaquettes sont jointoyées, on ne voit plus de différence par rapport à une façade maçonnée. Le prix des plaquettes est 20 % plus élevé que celui de la brique classique. 

Système ventilé avec plaques de parement

Les plaques de parement sont placées selon un système ventilé et isolé. La façade est pourvue d’une grille en métal ou en bois, sur laquelle le revêtement est ensuite monté. La cavité, un espace creux entre le mur et le revêtement de façade, est partiellement isolée. On obtient ainsi un mur creux pourvu d’une ventilation naturelle, qui permet l’évacuation de la condensation et des infiltrations d’eau de pluie. Les plaques de parement existent dans toute une série de formes, matériaux et dimensions et peuvent être posées dans toutes les directions. Elles conviennent tant aux nouvelles constructions qu’aux rénovations.

Le bois : un esprit chaleureux

Un revêtement de façade en bois procure un caractère chaleureux et naturel à votre habitation. Les lattes peuvent être placées à l’horizontale ou à la verticale. Vous avez le choix entre du bois naturel, thermo-traité ou composite. Si vous optez pour du bois naturel, vous pouvez choisir une essence durable telle que du bois dur européen ou du bois tropical. Le sapin thermo-traité, par exemple, constitue également une alternative intéressante. Le bois a généralement tendance à se patiner et requiert un peu plus d’entretien, mais vous pouvez le traiter pour qu’il résiste mieux aux variations climatiques, à la décoloration, aux moisissures et aux insectes. Vous devrez néanmoins le démousser de temps à autre. Bannissez pour cela le nettoyeur à haute pression, qui endommage le bois. Le bois composite est un mélange entre le synthétique et le bois. Il permet de combiner l’aspect authentique du bois et la durabilité du synthétique.

Plaques de parement en fibres-ciment ou en PVC

Les plaques de parement en fibres-ciment conviennent à tous les styles de construction. La fibre-ciment est un composite minéral formé d’un mélange de pierre calcaire et de marne. Elle présente une belle surface lisse et est disponible avec une nuance naturelle ou un revêtement coloré. La fibre-ciment offre une bonne isolation acoustique, est anhydre, ignifuge et résistante à toutes les températures ainsi qu’aux organismes vivants tels que champignons, bactéries et nuisibles.

Les plaques de parement en PVC ou synthétique sont faciles à assembler et peuvent être placées tant à l’horizontale qu’à la verticale, avec des profilés et un système de tenons et mortaises. Le PVC est durable, recyclable, résistant aux chocs et imputrescible. Il contribue à une excellente isolation thermique et acoustique de votre habitation. Il est disponible dans les couleurs standard ainsi que dans un large éventail de vernis colorés.

Plaques de parement métalliques

Les plaques de parement métalliques en aluminium, acier, zinc ou cuivre créent un effet épuré, actuel et industriel.

L’aluminium est de plus en plus utilisé dans les maisons, entre autres parce qu’il permet de réaliser de jolies constructions en relief. C’est un matériau léger mais fort et durable. Un traitement permet de le protéger contre la corrosion et les intempéries. Si vous l’entretenez soigneusement, il vous accompagnera à vie. Son désavantage réside dans le fait qu’il n’est que partiellement recyclable.

L’acier est également un matériau prisé. Il est entièrement recyclable, fin, super résistant, ignifuge et écologique. Grâce à sa flexibilité, il est facile à travailler. C’est également un isolant thermique et acoustique, qui résiste à l’humidité, à la corrosion, aux moisissures et aux nuisibles. Il se décline en version matte, brillante ou polie. L’acier texturé, tressé, sablé ou coloré fait également partie des possibilités.

Le zinc

Le zinc est un matériau durable, imperméable, ininflammable et facile à entretenir qui se recycle aisément. Léger et flexible, il se pose facilement. Pour prévenir la corrosion, il est généralement fixé sur une structure porteuse en bois. La couleur grise naturelle du zinc en fait un matériau très intemporel. Au fil des ans, une couche protectrice argenté foncé ou une patine peut se former. Si vous préférez qu’il conserve son aspect d’origine, choisissez une exécution patinée. Envie d’ajouter un accent original ? Optez pour le zinc teinté.

Le cuivre

Le cuivre procure non seulement un bel effet à votre maison mais possède aussi d’autres atouts. Il s’agit d’un matériau très durable et résistant à la lumière du soleil, à la corrosion, à l’eau et au froid. Il est également ininflammable, écologique et recyclable. Il est en outre très malléable et donc facile à travailler. Commencez par faire un choix entre la version naturelle ou pré-patinée. Le cuivre naturel évolue au fil du temps de l’orange brillant au brun-orange, pour acquérir finalement sa teinte vert-de-gris typique. Le cuivre pré-patiné possède d’emblée cette nuance vert-de-gris. Cette patine le protège en outre contre les intempéries, ce qui rend son entretien superflu. Si vous appréciez le cachet inimitable du cuivre, vous devrez néanmoins y mettre le prix.

Briques de parement en céramique

Les briques en céramique sont habituellement utilisées pour ajouter un plus, car une façade entièrement revêtue de ces briques peut paraître trop chargée. Tout comme la brique, la céramique se compose d’argile cuite. Ces briques de parement sont disponibles en divers formats, couleurs et structures de surface. Elles sont fixées à une façade porteuse au moyen d’une structure de support et offrent ainsi une bonne isolation thermique ainsi qu’une enveloppe extérieure pourvue d’une cavité ventilée. Elles sont très durables et faciles à utiliser. Disposez les briques en céramique selon un schéma pour ajouter votre touche personnelle.

Ardoises de parement

Il existe deux types d’ardoises de parement : en ardoise naturelle et en ardoise synthétique. Les ardoises naturelles se composent de schiste et les ardoises synthétiques sont fabriquées en fibres-ciment. Ces dernières se déclinent en différentes couleurs ainsi qu’en aspect naturel. Les ardoises sont très légères et peuvent être disposées de différentes manières avec une pose en losange, à recouvrement double ou à claire-voie. Elles peuvent être façonnées de manière épurée sur chaque type de maison. Les ardoises sont également très résistantes aux diverses conditions climatiques, sont durables et dotent votre habitation d’une enveloppe isolante et respirante.

Briques en verre

Les briques en verre ou dalles de verre laissent entrer la lumière tout en préservant votre intimité. Elles se composent de deux épaisseurs de champs vitrés pressés et superposés, avec un creux d’air au centre. Les briques en verre procurent une bonne isolation thermique et acoustique. Elles sont maçonnées avec des briques dans la façade et se déclinent en différentes dimensions et couleurs. Vous pouvez opter pour un accent vitré ou un mur complet de briques en verre. Contrairement aux briques en verre, le béton vitrifié consiste en de vastes panneaux de dalles de verre. Un mur en béton vitrifié ne peut cependant pas faire office de mur porteur. Un cadre en bois ou en aluminium est également possible.

Un accent naturel avec une façade végétale

Vous aimeriez ajouter une note végétale à votre façade ? Découvrez le parement de façade végétal vertical. Pour cela, une structure spéciale est montée contre la structure porteuse. La façade végétale est ensuite montée sur des bacs superposés verticalement. Ces bacs sont garnis d’une mousse qui accueille les plantes et stocke l’eau requise. On privilégie les plantes à croissance lente, qui ont besoin de peu d’entretien et résistent aux maladies et aux nuisibles.

En partenariat avec bati-info.be

DEMANDEZ DE LA DOCUMENTATION GRATUITE

Newsletter GRATUITE