L’étude d’infiltrométrie

étude d'infiltrométrie

L’infiltrométrie permet de mettre en évidence et de mesurer les infiltrations d’air dans le bâtiment.

On place dans une des portes extérieures une cloison munie d’un gros ventilateur commandé par un système de mesure et de régulation. On peut ainsi mettre le bâtiment en dépression et provoquer artificiellement l’infiltration d’air par toutes les ouvertures de l’enveloppe. Souvent, le contrôle se fait sous une dépression de 50 Pascals, ce qui correspond à l’effet provoqué par un vent de 30 km/h.

La caméra thermique permet d’observer rapidement les traces laissées par l’air froid qui s’infiltre. Les défauts de joints de portes et fenêtres sont bien connus, mais on est souvent surpris de constater l’importance des infiltrations par des orifices insoupçonnés et les conséquences sur l’efficacité de l’isolation. Il est très fréquent d’observer dans un bâtiment «classique» un débit d’infiltration d’air de l’ordre de 4000 à 6000 m3/h.

L’analyse du bâtiment par thermographie comprend :

Mesures sur place

1.Mesures des températures ambiantes intérieures et extérieures, mesure des émissivités, mesure des températures réfléchies.

2.Images infrarouges de l’extérieur (murs, châssis fenêtres et portes, et si possible toiture)

3. Images infrarouges de l’intérieur (murs, plafonds, châssis, sols)

4. Pour quelques zones du bâtiment, relevé des dimensions et composition des parois

5. Consultance : explication des observations, analyse et explication des phénomènes, confort thermique et paramètres

Analyse des résultats

6. Vérification des paramètres des images et relevé des températures

7. Recherches des anomalies ou de traces thermiques particulières : ponts thermiques, défauts d’isolation, infiltrations d’air froid, traces de canalisations, etc

8. Simulations sur certains éléments de la parois: corrélation entre températures observées et mesurées, informations sur la composition estimée des parois, calculs de déperditions sur certains éléments de la paroi.

Rapport

9. Images infrarouges + visibles triées par pièces

10. Commentaires et suggestions

11. Version papier + pdf

Option

Pour avoir un examen complet du bâtiment, on réalise de plus en plus souvent en complément un test d’étanchéité à l’air (infiltrométrie). Avec un set Blower Door (cloison amovible avec ventilateur et régulation), on met le bâtiment en dépression et on recherche toutes les traces d’infiltration d’air froid. La valeur de dépression est de l’ordre de 50 Pa, ce qui correspond à l’effet provoqué par un vent de 30 km/h. Cela donne aussi une indication importante notamment dans les plafonds et cloisons mansardées sur la pose de l’isolant et sa réelle efficacité.

En partenariat avec bati-info.be

DEMANDEZ DE LA DOCUMENTATION GRATUITE

Newsletter GRATUITE