Dix conseils pour bien isoler votre maison

Avec l’hiver arrivant à grands pas, il est plus que jamais indispensable de disposer d’une habitation bien isolée. Sans cela, votre confort et vos factures énergétiques risquent d’en prendre un coup jusqu’au retour des beaux jours ! Bati-Info vous propose dix conseils pour améliorer l’isolation de votre maison en fonction de vos besoins et de votre budget.

1. Rénover votre toiture

Certes coûteuse mais particulièrement efficace, une rénovation de toiture est dans bien des cas la meilleure solution sur le long terme pour protéger efficacement votre habitation. En effet la toiture représente la première source de déperdition de chaleur avec 30% des pertes totales. Ce problème peut même être pire dans une habitation ancienne.

En fonction de votre budget, de vos objectifs et de l’état de votre toiture actuelle, le couvreur que vous aurez choisi vous proposera une rénovation totale ou partielle de votre toit. L’isolation de la toiture sera alors effectuée par l’extérieur (en utilisant une peinture protectrice ou des tuiles factices par exemple) et/ou par l’intérieur en installant un sous-toit, des panneaux isolants ou encore par soufflage.  

2. Maximiser l’espace de votre grenier

Aménager votre grenier en pièce à vivre ou en espace de rangement permettra d’en améliorer les capacités isolantes et par extension celles de votre maison. L’isolation du sol notamment permettra de limiter les pertes calorifiques du reste de la maison.

3. Les murs, deuxième cause de déperdition thermique

Juste derrière la toiture, les murs constituent un autre élément à isoler en priorité. En effet ces derniers peuvent laisser échapper jusqu’à 25% de la chaleur de votre habitat.

Différentes traitements permettent d'isoler vos murs :

  • murs extérieurs/ façades : une couche est disposée à l'extérieur de la maison
  • murs creux : l'espace existant entre le mur extérieur et le mur intérieur est rempli avec un matériau isolant 
  • traitement par l’intérieur : il s'agit la plupart du temps de panneaux ou de cloisons placés contre le mur

4. Le plancher, garant de votre confort

Même s’il ne constitue pas une priorité en terme d’isolation domestique (7% des pertes calorifiques), un plancher bien isolé augmentera significativement le confort de votre foyer. Quoi de plus désagréable en hiver que d’avoir froid aux pieds dans sa propre maison !

Voici trois techniques couramment utilisées pour effectuer une isolation par le sol :

  • pose de panneaux isolants
  • application d’une mousse en polyuréthane (PUR)
  • coulage d’une chape isolante

Le choix de la technique dépendra ici de votre maison et de l’état du revêtement de sol existant.

5. Fenêtres/ châssis : stop aux courants d’air

Pouvant être une source importante de courants d'air et de déperdition thermique, chaque aspect de vos châssis et fenêtres doit faire l'objet d'une très grande attention : 

  • le matériau de fabrication : le bois, l’aluminium et le PVC sont tous trois d’excellents isolants, tout dépendra ici du niveau de finition des châssis installés
  • Le type de vitrage : du simple au triple vitrage, la qualité de ce dernier impactera directement sur la température intérieure de votre maison
  • Contours et qualité des joints : vérifiez que la surface de contact entre vos châssis et les murs est parfaitement étanche et ne laisse pas passer de courant d'air. Le cas échéant n'hésitez pas à utiliser du silicone pour boucher les trous éventuels.

6. Identifier les « ponts thermiques »

Maillon souvent sous-estimé de la bonne isolation de votre maison, la recherche et le traitement des ponts thermiques permettront de parfaire la protection de votre habitation.

Les ponts thermiques sont des endroits du bâtiment ou existent des discontinuités au niveau de l'isolation. Ces "brèches" dans la protection thermique peuvent entrainer des pertes importantes. Il s'agit classiquement des jonctions de façades ou de percements effectués pour fixer les fenêtres.

7. Renouveler l’air ambiant

Le renouvellement de l'air ambiant est essentiel afin d'évacuer la vapeur produite à l'intérieur de la maison. Cette dernière est générée par les personnes et les animaux de votre foyer, vos tâches ménagères ou encore vos différents appareils électro-ménagers.

En l’absence de système de ventilation, cette humidité restera emprisonnée dans votre maison dont l’isolation accentuera encore le problème. Elle conduira à la détérioration des revêtements, l’apparition de moisissure ainsi que la présence de condensation sur vos vitres.  

Pour ces raisons il est absolument indispensable d’installer un système de ventilation dans les salles d'eau (salle de bain), la cuisine, la pièce contenant votre lave-vaisselle ou lave-linge, etc.

Plusieurs solutions permettent de renouveler l'air ambiant, notamment :

  • les extracteurs
  • le tirage naturel
  • la ventilation mécanique contrôlée (VMC) à simple ou double flux
  • etc.

8. Changer votre équipement de chauffage

Dans certains cas, le problème ne vient pas nécessairement de l’isolation de votre maison mais de la façon dont la  chaleur est ressentie à l’intérieur de cette dernière. Un équipement de chauffage non homogène pourra ainsi créer des variations de température d’une pièce à l’autre et donner une impression de froid.

Chaudière, radiateur électrique, boiler… tout équipement de chauffage peut perdre de son efficacité avec le temps. Cette perte de puissance impactera directement votre consommation énergétique et sur vos factures… prudence donc ! A noter en plus de cela que l’augmentation constante des performances des modèles disponibles peut également justifier l’achat d’un modèle récent qui pourra être  rentabilisé en quelques années.

Entrée depuis quelques années dans notre quotidien, la technologie domotique permet désormais d’améliorer votre confort thermique et de réduire vos dépenses énergétiques. Elle peut entre autre diffuser la chaleur de façon intelligente en fonction de la présence de personnes et de l’utilisation de chaque pièce.

9. Quelques astuces simples

Certains trucs et astuces simples à mettre en œuvre peuvent améliorer l’isolation de votre maison sans pour autant entrainer de gros investissements, par exemple :

  • si vous disposez d’une fente dans votre porte d’entrée en guise de boite aux lettres : placez un coffrage à l’intérieur pour recevoir le courrier ce qui permettra par la même occasion de limiter les courants d’air ;
  • la plupart des portes donnant sur l’extérieur laissent passer un filet d’air plus ou moins important ; disposez des boudins de porte ou des bas de porte en silicone afin de limiter ce phénomène ;
  • pensez à fermer les portes entre les pièces de votre maison afin de limiter les appels d’air : ceci est particulièrement important pour les pièces donnant sur les couloirs, qui ne sont généralement pas dotées de radiateurs ;
  • identifiez les entrées d’air froid dans votre maison en effectuant le « test de la bougie » ; approchez pour cela une bougie allumée des bas de porte, jonctions de façade, percements dans vos murs, etc. si la flamme de la bougie se met à trembler ou se couche cela indique la présence d’un « fuite » à calfeutrer ;
  • si vous possédez une cheminée : pensez bien à poser un clapet pour la fermer ;
  • faites le tour de vos prises électriques et vérifiez qu’aucun courant d’air ne pénètre par leur biais ; remplacez également chaque prise obsolète par un boitier étanche.

10. Vérifier les aides, avantages et subsides disponibles

En fonction de la région dans laquelle vous habitez (Bruxelles, Wallonie, Flandre) et de la classification de vos travaux (amélioration, économies d'énergie, rénovation…) différentes primes et subsides peuvent être disponibles.

Pour connaitre les critères et la procédure afin de pouvoir bénéficier d'une ou de plusieurs aide(s) financière(s), contactez directement les autorités de votre région. La liste de ces services est disponible sur la plateforme Belgium.be.

En partenariat avec bati-info.be

Newsletter GRATUITE