Explorez les différentes possibilités des toitures vertes

Publié le 03 Juin 2021

Votre petit jardin dépourvu de végétation vous semble terne ? La toiture de l'annexe, banale ? Eh bien, que diriez-vous de la recouvrir de verdure ? Explorez tout le potentiel d'une toiture végétale et de ses vertus.

Qu'est-ce que toiture verte ?

Une toiture verte est un toit plat ou (pas trop) incliné, planté de végétation. On fait généralement la distinction entre les toitures végétales extensives et intensives ; les premières sont les plus répandues et ressemblent à un tapis verdoyant, de mousse et/ou d'orpins (plantes grasses herbacées à feuilles charnues) ; les secondes ressemblent plus à un jardin aménagé en toiture, avec de l'herbe, des buissons, et parfois même certaines essences d'arbres. Et on peut même y marcher ! Nous avons voulu connaître les avantages de la formule la plus accessible à tous, à savoir la toiture verte extensive.

Toiture végétale extensive

On l'a dit : les toitures végétales extensives sont les plus répandues. Elles se composent essentiellement de plantes grasses et/ou de mousse. Comme elles sont assez légères, environ entre 40 et 110 kg/m2, elles sont compatibles avec de nombreux toits plats ou inclinés jusqu'à 45°, mais ne sont pas faites pour être piétinées dessus. Ce type de toiture verte ne demande généralement pas de permis d'urbanisme, et l'on peut la poser soi-même ; mais dans tous les cas, mieux vaut s'informer auprès d'un couvreur professionnel pour connaître les possibilités. Et pour vérifier que la structure portante est suffisante. Car si en théorie, une toiture végétale de ce genre n'est pas très lourde puisque posée sur une fine couche de sable ou de substrat, en cas d'averse, les plantes se gorgent d'eau et le toit s'alourdit.

Les avantages d'une toiture verte

Une vue verdoyante

L'un des grands avantages d'une toiture végétale est évidemment la transformation esthétique du toit. Tous les jours de l'année, votre regard se pose sur un décor paisible et naturel. Les plantes résistent en effet au vent, à la chaleur, au gel et à l'assèchement. Mais connaissez-vous déjà tous les avantages d'une toiture végétale ?

Écologie

Si vous habitez dans un quartier densément bâti, par exemple en agglomération, une toiture végétale apporte un lieu de repos et de vie aux oiseaux et insectes. Quand les orpins sont en fleurs, papillons et abeilles peuvent venir s'y nourrir.

Moquette isolante

La végétation de la toiture verte a aussi des vertus isolantes : elle retient tant le froid que la chaleur. Sans parler du bruit ! En plus, la couche supérieure de la toiture résiste bien plus longtemps, car protégée des rayons du soleil, et en particulier des UV. Une toiture végétale se marie en outre parfaitement à des panneaux photovoltaïques : grâce à l'effet refroidissant, leur efficacité est accrue.

Poumon vert

Les plantes de la toiture végétale captent le CO2 de l'air et apportent plus d'oxygène à l'environnement. Tout profit pour les agglomérations disposant de peu d'espaces verts.

Moins de risques d'inondation

La toiture verte n'a pas qu'un effet positif sur la pollution de l'air : elle limite aussi les effets néfastes des pluies trop abondantes. Les eaux sont captées par les plantes, partiellement évaporées, temporairement stockées, puis évacuées plus lentement du toit. C'est une solution très profitable pour l'environnement.

Un entretien aisé

Une toiture verte extensive garde sa forme pendant des années et ne réclame que peu d'entretien. Une fois par an, après l'été, il faut éliminer les mauvaises herbes et les fleurs fanées. Il faut aussi éviter la prolifération de mousse. Et en cas de sécheresse prolongée ou de canicule, de temps en temps arroser les plantes au tuyau.

Ne pas oublier non plus

Vous pouvez soit poser une telle toiture verte vous-même, soit faire appel à un installateur ou à un jardinier expérimenté. Comme on l'a dit, il faut surtout s'assurer que la structure du toit soit suffisamment résistante. Un couvreur pourra le confirmer.

Il existe différents systèmes d'assemblage d'une toiture végétale. Si vous le faites vous-même, vous utiliserez sans doute des dalles d'orpin ou des cassettes – c'est la méthode la plus facile. Le choix des plantes détermine l'épaisseur et le terreau nécessaire. Pour des plantes grasses, il est généralement compris entre 4 et 6 centimètres de substrat ou de terre. Il faut aussi garantir un drainage suffisant, de sorte que des pluies abondantes puissent s'écouler facilement. Voulez-vous connaître les possibilités de construction pour votre habitation ? Demandez conseil à un entrepreneur de jardin spécialisé.

Intéressé par un autre type de toiture ? Lisez nos autres articles sur les toitures.