Rénover ou remplacer un plafond ? Les possibilités sont nombreuses

Publié le 09 Juin 2021

Si vous avez acheté un logement dans l'optique de le rénover, vous devrez peut-être en changer les plafonds. Devrez-vous les démolir ou pouvez-vous opter pour une solution plus rapide ? Nous vous présentons les options envisageables.

Démolir ou réparer un vieux plafond ?

Le type de plafond d'une maison à rénover dépend souvent de sa période de construction. Avant les années 60, les plafonds étaient généralement assemblés d'un lattis en bois, recouvert d'un enduit de plâtre. Une technique qui, au fil des ans, finit par présenter des fissures et lézardes. Cela dit, les plafonds plus récents (qui se composent de dalles ou de poutres de béton) n'en sont pas toujours exemptés non plus. Avant de vous lancer, vérifiez l'état du plafond et faites-vous éventuellement conseiller par un architecte ou un entrepreneur.

Petits correctifs au plafond

Si les plafonds sont encore en assez bon état et doivent seulement être rafraîchis, ou si vous recherchez une solution peu coûteuse, vous pourriez vous contenter de les peindre, plafonner ou tapisser. Pour un résultat certes plus coûteux, mais irréprochable, l'option d'un faux plafond suspendu est intéressante. Si cela ne suffit pas, il faudra alors passer par la case démolition et remplacement.

Démolir un vieux plafond en plaques de plâtre

Un plafond à lattes enduites de plâtre peut éventuellement être recouvert d'une couche de plafonnage, avec le risque de voir réapparaître les fissures et crevasses. On peut aussi le laisser sur place et le masquer d'un faux plafond, mais on laisse alors une surcharge inutile de plusieurs centaines de kilos s'exercer sur la structure de l'étage. Il semble souvent plus judicieux de tout remplacer. Cela dit, démolir un plafond et en évacuer les déchets est une tâche laborieuse, mais on a alors la certitude que des pans entiers ne risquent plus de se détacher et d'endommager le faux plafond. Vérifiez d'abord si le plafonnage est exempt d'amiante ! Danger !!

Les différents genres de plafonds

Un plafond suspendu

Un plafond suspendu est un faux plafond composé d'une toile en PVC ou polyester, étirée et tendue entre des profilés fixés en haut des murs. Cette solution convient autant comme nouveau plafond que pour masquer un plafond ancien (dans ce cas, une journée de travail pour tendre la toile suffit, sans travaux de démolition à envisager). L'avantage d'un faux plafond, c'est que le résultat est visible immédiatement sans devoir poncer ni peindre. Mieux : l'installation a lieu sans poussière et sans devoir vider la pièce de tous ses meubles ! Mais il vaut mieux faire appel à un homme de métier expert en la matière.

Plafonnage humide

Si le plafond se compose de dalles en béton, vous pouvez envisager un plafonnage (humide). Une nouvelle couche d'enduit donne fière allure au plafond. Tenez toutefois compte du temps de séchage requis, que vous pouvez éventuellement accélérer en actionnant un canon à chaleur.

Plafond en Gyproc ou en carton-plâtre

Une autre possibilité consiste en un plafond (surbaissé) en plaques de carton-plâtre, fixé sur un cadre en bois ou en aluminium servant de structure portante. Les joints intermédiaires doivent être comblés et poncés, puis le plafond entièrement repeint, en veillant particulièrement à masquer correctement les joints. Pour un résultat parfaitement uniforme, certaines plaques de carton-plâtre (gyplat) peuvent être plafonnées. Quelle est la meilleure solution ? Un spécialiste en plafonnage pourra vous renseigner.

Autres matériaux pour le plafond

Le carton-plâtre n'est certainement pas le seul matériau envisageable pour recouvrir un plafond. Les alternatives prennent la forme de panneaux en fibrociment, liège ou PVC, de planches en bois ou fibres de bois, etc. Plusieurs d'entre elles, outre une apparence très spécifique, isolent fort bien du froid et du bruit.

Système de plafond

Les systèmes de plafond sont assez rares dans les habitations particulières ; en raison de leur aspect esthétique, ils conviennent davantage aux immeubles de bureaux. Ils se composent d'une structure grillagée, dissociée du soubassement de l'étage supérieur, et de panneaux de plafonds indépendants. Ceux-ci se montent et se remplacent facilement. C'est très pratique pour des opérations techniques, par exemple pour modifier des luminaires.

Dalles de béton apparentes

Bien sûr, rien ne vous oblige à poser un nouveau plafond. Dans les habitations contemporaines, les planchers ou dalles en bois ou en béton, qui demeurent apparents aux yeux de tous, donnent une touche industrielle à la déco intérieure. C'est surtout la solution la moins chère. Mais au niveau acoustique, l'isolation est également moins bonne.

En savoir plus sur les travaux d'aménagement des plafonds ? Lisez nos autres articles consacrés aux murs et plafonds.

   

Brochures

Demandez la ou les brochures que vous avez choisies