Les permis de bâtir augmentent d’un quart en Belgique, mais cette hausse ne concerne que la Flandre

Permis de bâtir

Il ressort des chiffres de Statbel que le nombre de nouveaux logements autorisés en Belgique a progressé de 25,7 % au cours des 11 premiers mois de 2018 par rapport à la même période de 2017. Toutefois, cette hausse est entièrement du fait de la Flandre. D'après la Confédération Construction, elle résulte principalement de l'effet d'anticipation sur le renforcement de la norme énergétique en Flandre, entrée en vigueur le 1er janvier 2018.

Environ un quart de permis de bâtir supplémentaires ont été octroyés pendant les 11 premiers mois de 2018 (25,7 % de plus pour être précis) dans notre pays. Les chiffres de Statbel révèlent que cette augmentation ne concerne que la Flandre (+ 40,6 %). En Wallonie, le nombre de permis de bâtir a chuté de 7,8 % au cours des 11 premiers mois de 2018. La baisse a été encore plus importante en Région de Bruxelles-Capitale, où elle a atteint 23,2 %.

Il en résulte que l'augmentation du nombre de permis de bâtir en Belgique est entièrement imputable à la Flandre. Cette évolution s’explique par deux facteurs spécifiques. Premièrement, le nouveau système statistique utilisé en Flandre depuis 2018 pour enregistrer le nombre de permis de bâtir est, à priori, beaucoup plus complet, ce qui joue un rôle. Vient ensuite ce que l'on appelle « l'effet PEB 2018 ». La norme énergétique est passée de E50 à E40 en Flandre depuis le 1er janvier 2018. Et, tout comme en 2013 et en 2015, les Flamands se sont précipités pour introduire leur demande de permis de bâtir avant le 1er janvier 2018, afin d'éviter que celle-ci doive répondre aux nouvelles normes entrant en vigueur à cette date. Le temps nécessaire à traiter ces dossiers explique la forte augmentation temporaire du nombre de nouveaux logements autorisés en Flandre au cours des 11 premiers mois de 2018.

En partenariat avec Confédération Construction

Newsletter GRATUITE