Économiser sur les frais d'énergie ? Rénovez votre logement pour en augmenter l'efficience

Publié le 18 Novembre 2021

Par la hausse rapide et conséquente des coûts énergétiques, la facture risque d'être salée pour de nombreux consommateurs. Tout cela ne peut qu'inciter à passer au crible la consommation d'énergie et à procéder à quelques adaptations pour tenter de la réduire à l'avenir. Voici déjà de précieux conseils en la matière.

Hausse rapide des prix

Votre facture d'énergie

En gros, 40 % du montant de la facture portent sur le prix réel de l'énergie, tandis que le reste concerne le prix à payer au gestionnaire du réseau de distribution (dont 37 % pour l'électricité et 19 % pour le gaz naturel) et les taxes (19 % sur l'électricité et 20 % sur le gaz). La hausse récente est provoquée par l'emballement des prix de l'électricité, et du gaz surtout.

Cause de la hausse des tarifs

Comment expliquer que le gaz et l'électricité soient soudainement devenus si onéreux ? C'est tout simplement la loi de l'offre et de la demande : après le confinement qui a laminé l'économie, celle-ci se redresse et a besoin d'énormes quantités d'énergie. La demande est supérieure à l'offre disponible, et cela gonfle les prix. Si votre contrat est fixe, la hausse du prix ne peut vous être répercutée, mais méfiez-vous si vous avez souscrit un contrat variable, car le décompte annuel pourrait s'avérer douloureux. Et rien ne dit que les prix n'augmenteront pas encore, car cela dépendra de la rigueur de l'hiver (pour les prix du gaz essentiellement).

Certains fournisseurs augmentent les acomptes ou demandent de les adapter pour les contrats existants ; les plus petits acteurs n'osent même plus proposer de contrats d'énergie à prix fixe.

Pour diminuer votre facture d'énergie

Les autorités consentent parfois un geste pour réduire le prix final à payer, et c'est tant mieux, car tout est bon à prendre. Mais le comportement le plus judicieux consiste à consommer moins. Vous ne pourriez qu'y gagner dans le futur. Si vous ne savez pas comment faire, lisez ces quelques conseils :

Examiner ou reconsidérer votre contrat de livraison d'énergie

Ce sont surtout les consommateurs qui ont souscrit un contrat d'énergie à taux variable qui sont les dindons de la farce. Pour modérer la facture annuelle de régularisation et être moins surpris par son ampleur, la première chose consiste à augmenter l'acompte (mensuel ou trimestriel). Mais il est sans doute judicieux d'examiner aussi le contrat de fourniture d'énergie et de le comparer attentivement aux offres concurrentes. Vérifiez plus particulièrement si vous avez droit au tarif social. Cliquez ici pour savoir comment choisir votre fournisseur d'énergie.

À lire aussi : Comment optimiser votre consommation d'énergie ?

Surveiller la consommation par l'automatisation domestique

Grâce à l'automatisation domestique, vous savez précisément quand, où et combien d'énergie vous consommez… et gaspillez. Cela permet d'adapter votre consommation interne et de mieux gérer les pics de consommation.

Renseignez-vous pour savoir comment vous chauffer à meilleur compte en associant des panneaux photovoltaïques, un chauffage électrique et une automatisation domestique.

À lire aussi :

Économiser de l'énergie et se chauffer à l'économie : lisez nos conseils.

Faire bâtir pour dépenser moins

Si vous voulez faire bâtir, vous serez obligé de respecter les normes en matière d'isolation, ventilation et économie d'énergie (indice E). Un niveau E30 a été fixé pour les nouvelles constructions en 2021. Cliquez ici pour tout savoir à propos de l'indice E. Mais les normes actuelles fixées par le PEB imposent également de capter des sources d'énergies renouvelables.

Une construction Q-ZEN

Que faire si vous habitez ou avez acheté un logement ancien ? Il est probable que des quantités considérables de chaleur soient perdues par les murs, le toit et des fenêtres peu, pas, voire mal isolés. Rénover, c'est bien, mais construire Q-ZEN, c'est mieux. En effet, vous adaptez déjà votre habitation pour l'avenir et contribuez à atteindre les ambitions du Pacte de rénovation pour 2050. En diminuant votre consommation d'énergie, vous limitez les rejets de CO2 et réduisez la facture énergétique. C'est tout bon pour le portefeuille et pour l'environnement ! Si vous optez pour une rénovation en profondeur afin de consommer moins d'énergie, n'oubliez pas qu'il faudra impérativement respecter la norme PEB.

La clé : isolation

L'un des remèdes consiste à (faire) isoler tant que possible votre logement. Le toit prioritairement, les menuiseries extérieures, mais aussi les murs et le sol. Grâce au site web "Construire Q-ZEN", vous saurez ce qu'il faut entreprendre et obtiendrez des conseils en ce sens. Mais attention, car isolation doit rimer avec ventilation. Un logement correctement isolé et ventilé garantit en effet un climat intérieur sain et agréable. Pour en savoir plus à propos des rénovations qui contribuent à réaliser des économies.

Renouvellement des techniques                                          

Isoler un ou plusieurs pans de l'habitation est déjà un pas dans la bonne direction. Mais si les équipements techniques sont désuets, il convient de les remplacer aussi. Vous pouvez soit faire rénover votre installation actuelle de chauffage et d'électricité, soit opter pour des sources d'énergie plus respectueuses du développement durable. Songez aussi à limiter votre consommation d'eau courante, en captant et réutilisant les eaux de pluie.

Remplacement de la chaudière

Avez-vous une chaudière à condensation au mazout ? Comme elle récupère la chaleur des gaz et fumées, c'est toujours une solution plus avantageuse qu'une vieille chaudière au mazout. En outre, elle peut parfaitement être mariée aux énergies renouvelables, voire aux biocombustibles. Bio-quoi ? Cliquez ici pour en apprendre davantage. Mais sachez que si vous êtes un partisan du mazout, il ne sera plus possible de vous équiper d'une telle chaudière si votre rue est desservie en gaz naturel. Le 20 octobre 2021, le gouvernement flamand a annoncé que seules les réparations seraient encore autorisées. Nous y reviendrons certainement.

Votre logement est-il chauffé au gaz ? Si votre chaudière à l'âge de Mathusalem, faites-la remplacer par un nouveau modèle à condensation – vous pourriez même obtenir une subvention. Vous pouvez, une fois encore, combiner cette installation au gaz à des énergies renouvelables, un thermostat intelligent et un entretien régulier de la chaudière. Lisez ici nos conseils pour diminuer votre facture de livraison de gaz.

À lire aussi : Chaudière au gaz : se chauffer sans risque, de façon économique et écologique.

Que faire si votre habitation ne peut pas être raccordée au réseau de distribution du gaz naturel ? Eh bien, il reste la solution du propane. Ce gaz peut être associé lui aussi à un système d'énergies renouvelables. Lisez ici pourquoi le propane pourrait jouer un rôle dans la construction d'habitations respectueuses du développement durable.

Adopter des sources d'énergies renouvelables

Exploiter les sources d'énergies renouvelables permet de produire de l'électricité pour l'habitation, pour la chauffer et la rafraîchir. En agissant intelligemment, vous pourriez économiser de coquettes sommes.

L'énergie solaire est une source renouvelable très précieuse qui peut être captée par des panneaux photovoltaïques et des boilers solaires, puis convertie en électricité ou utilisée pour chauffer l'eau sanitaire.

L'énergie présente dans l'air, dans l'eau ou dans le sol peut être collectée par une pompe à chaleur et exploitée pour chauffer la maison à bon compte ou générer de l'électricité.

Conjuguer des panneaux photovoltaïques et une batterie domestique

Les panneaux photovoltaïques sont les plus performants lorsque le soleil brille, ou du moins si la luminosité est abondante. Dans un monde idéal, il faudrait évidemment utiliser l'énergie au moment même où elle serait produite. Hélas, c'est rarement le cas : en pleine journée, beaucoup de consommateurs sont au travail. La solution passe par une batterie domestique. Elle stocke gratuitement l'énergie solaire, qui peut être utilisée ultérieurement. Cela évite d'injecter de grandes quantités d'électricité dans le réseau public et permet de faire de nouvelles économies. Découvrez ici comment l'association de panneaux photovoltaïques et d'une batterie domestique peut être rentable pour vous, et ce qu'il faut savoir sur l'installation d'une batterie domestique.

Pompe à chaleur (couplée aux panneaux photovoltaïques)

Si votre habitation est suffisamment isolée, le choix d'une pompe à chaleur doit franchement être envisagé. Elle puise l'énergie de sources naturelles gratuites, car elle capte la chaleur de l'eau, de l'air ou de la terre. Cela permet de produire de l'énergie, de chauffer l'eau sanitaire et la maison à bon compte, ou de la rafraîchir en été. Combinez une pompe à chaleur à des panneaux photovoltaïques, les seconds alimenteront la première en électricité. Vous aurez ainsi besoin de moins d'électricité du réseau et réaliserez de belles économies.

Cliquez ici pour tout savoir sur le mariage d'une pompe à chaleur et de panneaux photovoltaïques.

À lire aussi :

Économisez sur votre facture énergétique, optez pour une pompe à chaleur.