Je rénove : faut-il opter pour une pompe à chaleur ou une chaudière à condensation ?

29/05/2024

Rénover, c’est faire des choix. L’un des plus importants concerne le système de chauffage de votre habitation. L’éternelle question est la suivante : pompe à chaleur ou chaudière à condensation ? La réponse dépend de plusieurs éléments. Laissez-nous vous guider en procédant à une simple vérification : votre maison est-elle prête pour une pompe à chaleur air-eau ? Demandez également conseil à un installateur agréé. 

Pompe à chaleur ou chaudière

La pompe à chaleur gagne rapidement du terrain, et à juste titre. C’est un moyen efficace et écologique pour chauffer la maison et l’eau sanitaire. Le système puise jusqu’à 75 % de l’énergie nécessaire dans son environnement (terre, eau ou air). Cette énergie est gratuite et renouvelable. Les 25 % restants utilisent l’électricité provenant de vos panneaux solaires ou du réseau. Avec l’électricité que vous produisez vous-même grâce à vos panneaux solaires, vous vous chauffez gratuitement et sans émission de CO2. En hiver, pour une famille de taille moyenne ayant installé une pompe à chaleur, cette solution ne couvre évidemment pas la totalité des coûts, mais elle reste économique et respectueuse de l’environnement.

Pourquoi choisir une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur offre les avantages suivants :

  • Économies d’énergie : une pompe à chaleur utilise la chaleur gratuite de l’environnement.
  • Un système écologique : les émissions de CO2 sont nettement inférieures à celles d’une chaudière au gaz à condensation. Concrètement, pour une production d’électricité moyenne, les émissions sont réduites de 70 %.
  • Valeur E inférieure : l’amélioration de la performance énergétique de votre maison augmente sa valeur.
  • Également pour la climatisation : une pompe à chaleur air-eau peut fournir un rafraîchissement passif en été. L’eau refroidie circule alors dans les tuyaux.
  • Longue durée de vie : vous bénéficiez de 20 à 30 ans de confort sans souci.

Une pompe à chaleur est plus chère à l’achat qu’une chaudière au gaz à condensation. Il faut prévoir un budget d’au moins 10 000 euros pour une pompe à chaleur air-eau, sans compter la modification des radiateurs ou du chauffage par le sol.

La durée d’amortissement d’une pompe à chaleur dépend de plusieurs éléments tels que la taille et la valeur de l’isolation de la maison, les prix de l’énergie et le rendement. Le délai d’amortissement moyen d’une pompe à chaleur air-eau est d’environ 10 ans. N’oubliez pas de vous renseigner sur les primes, soit auprès de votre installateur, soit sur le site web de votre région, car elles réduisent encore le délai d’amortissement.

Une pompe à chaleur peut également être utilisée dans le cadre d’une rénovation 

La pompe à chaleur n’est pas réservée aux maisons neuves, elle est également utile en cas de rénovation. Lors d’une rénovation globale, la pompe à chaleur est souvent combinée à un chauffage par le sol ou à de nouveaux radiateurs. Si vous rénovez partiellement, vous pouvez opter pour une combinaison avec le système de chauffage existant. Si vous rénovez un appartement, une installation sur le toit ou le balcon est parfaitement envisageable. Il s’agira généralement d’une pompe à chaleur air-air. Vous souhaitez installer une pompe à chaleur air-air dans un immeuble à appartements ? Vérifiez si vous avez besoin de l’accord du syndic ou de l’assemblée générale.

Important : pour utiliser efficacement une pompe à chaleur, votre maison doit être adaptée au chauffage à basse ou moyenne température. Le système puise la chaleur dans l’environnement (air extérieur, sol ou eau) et la transfère à l’eau de chauffage de votre maison. L’eau est chauffée à une température comprise entre 35 et 55 °C. Cette température est inférieure à celle des systèmes de chauffage traditionnels, tels que les chaudières au gaz, qui atteignent généralement une température de 70 à 80 °C.

  • Si votre habitation est déjà équipée d’un chauffage par le sol ou mural, elle convient en principe au chauffage à basse température.
  • Votre maison est pourvue de radiateurs ? Vérifiez dans le manuel s’ils sont adaptés à une température d’entrée de 55 °C ou moins. Les dimensions et la capacité de chauffage de vos radiateurs sont également une indication. Les radiateurs adaptés aux basses températures ont une surface plus grande et une capacité thermique plus élevée que les radiateurs adaptés aux températures plus élevées.

Votre maison est-elle prête pour une pompe à chaleur ? Faites le test !

Contrairement à ce que la plupart des gens s’imaginent, votre maison ne doit pas être parfaitement isolée pour installer une pompe à chaleur. Si votre chaudière est adaptée pour une température de 55 °C et si votre maison est suffisamment chaude en hiver avec cela, vous pouvez envisager une pompe à chaleur.

Faites le test :

  1. Vérifiez la température maximale que votre chaudière peut supporter. Vous trouverez généralement cette information sur l’appareil ou dans le manuel.
  2. Réglez le thermostat de la chaudière à 55 °C.
  3. Vérifiez si votre maison est suffisamment chaude en hiver. Si c’est le cas, une pompe à chaleur peut être envisagée.

Et si votre maison n’est pas assez chaude ?
Si le test révèle que votre habitation ou votre eau n’est pas assez chaude, vous pouvez toujours vous tourner vers une pompe à chaleur hybride ou une pompe à chaleur haute température.

  • Une pompe à chaleur hybride combine une pompe à chaleur avec une chaudière au gaz ou au mazout existante. Vous bénéficiez ainsi des avantages des deux systèmes.
  • Une pompe à chaleur haute température est capable de chauffer l’eau à une température comprise entre 65 et 80 °C. Ce type de pompe à chaleur convient donc aux habitations équipées de radiateurs.

N’oubliez pas que ces options ont un coût supplémentaire et consomment plus d’énergie. Commencez donc par envisager des mesures d’isolation supplémentaires, comme de nouveaux châssis à double vitrage ou à haut rendement et l’isolation des combles. Vous devrez peut-être aussi isoler vos murs pour optimiser l’efficacité de votre pompe à chaleur. 

La pompe à chaleur est-elle obligatoire en cas de rénovation ? 

En Belgique, il n’est pas obligatoire d’opter pour une pompe à chaleur lors d’une rénovation. Toutefois, elle vous permettra d’améliorer le score PEB de votre maison, avec une augmentation de la valeur de celle-ci à la clé. 

Dans la pratique, de nombreux Belges optent déjà pour une pompe à chaleur. Au total, 30 000 pompes à chaleur ont été installées en Belgique en 2022, soit deux fois plus qu’en 2021. Ils apportent ainsi leur pierre à l’édifice de la transition énergétique. De plus, une pompe à chaleur permet de consommer moins d’énergie qu’avec un système de chauffage traditionnel, comme une chaudière au gaz.

Grâce à ce simple test, vous avez découvert si votre maison est prête pour une pompe à chaleur. Vous envisagez d’en faire installer une ? Découvrez ici les différentes possibilités et demandez conseil à un installateur agréé. 

En collaboration avec Luminus

Découvrir plus

Demandez votre brochure gratuite

Voir plus de brochures Demandez la ou les brochures que vous avez choisies

News

Autres actualités

Restez informé. Inscrivez-vous à notre newsletter.

Colora x2o Sto Niko Wienerberger