Chauffage central ou chauffage hybride ?

confort chauffage maison

Le système de chauffage et sa puissance se choisit en fonction de ses besoins réels (volume du logement, type de chauffage déjà installé, le besoin en eau chaude et les contraintes techniques du bâti).

Les fabricants proposent des systèmes combinant pompe à chaleur et chaudière à condensation, par exemple. La pompe à chaleur prend en charge le chauffage de l’habitation et de l’eau chaude sanitaire et la chaudière à condensation prend le relais lorsque la demande en chaleur devient trop importante.

Plus de 70% des installations de chauffage en Belgique sont ou seront bientôt obsolètes. Les solutions techniques d’économie d’énergie sont donc, plus que jamais, à l’ordre du jour. De telles solutions sont d’ailleurs essentielles pour sortir de la crise actuelle. Les entrepreneurs et techniciens ont un rôle important à jouer en la matière. Une nouvelle chaudière, c’est jusqu’à 30% d’énergie économisée

Comment mieux se chauffer tout en diminuant sa consommation et en augmentant son confort ? Voilà la question que chacun se pose.

En Wallonie, le logement représente aujourd’hui 29% de la facture énergétique, tandis qu’à Bruxelles il atteint 38% ! Le prix du chauffage et du carburant a augmenté en Belgique de près de 31% en seulement 10 ans.

Se réchauffer pendant les périodes hivernales dépend fortement du système de chauffage que l’on a choisi. Que l’on souhaite la changer ou simplement se renseigner sur les possibilités disponibles ou sur les nouveautés, consultez notre dossier, afin d’obtenir tous les renseignements utiles et judicieux.

En termes de chauffage, les options ne manquent pas. Il faut bien calculer avant de prendre la décision de remplacer sa chaudière, mais quels sont les bons critères à mettre en avant ?

Le premier critère, pour changer sa chaudière est souvent la vétusté de l’installation existante. Si sa chaudière a plus de 15 ans, il est temps de penser à la remplacer par une nouvelle chaudière bénéficiant des nouvelles technologies. En effet, l’investissement dans sa nouvelle chaudière sera vite amorti avec le gain de consommation entre l’ancienne et la nouvelle chaudière. On estime un gain de consommation entre minimum 20% et jusqu’à 35%. Les calculs sont vite faits, d’autant qu’il y a encore certaines primes disponibles.

Le deuxième critère, à prendre en compte, c’est celui de l’isolation de l’habitat. Il n’est pas question d’installer une nouvelle chaudière à condensation dans un habitat mal isolé.

Le troisième critère, est celui de la compréhension du nouveau système de chauffage. Si on choisit une chaudière à condensation, il faut l’équiper d’une sonde extérieure et de vannes thermostatiques, afin d’obtenir le meilleur rendement possible.

On constate que malgré la crise économique, qui sévit depuis 2008, la facture énergétique n’a cessé de croître. En fait, comme le montrent les graphiques relatifs à la Région Bruxelloise et à la Région Wallonne, cette facture a plus que doublé de 1990 à 2010. L’augmentation la plus importante concerne les produits pétroliers, suivie par l’électricité et le gaz naturel.

A lire aussi

En partenariat avec bati-info.be

Newsletter GRATUITE