Pourquoi est-il essentiel de bien ventiler la salle de bains ?

L'amélioration constante de l'isolation des bâtiments a un effet bénéfique sur les économies d'énergie… mais pas sur la qualité de l'air ambiant. En effet, cette dernière régresse, car l'air vicié demeure à l'intérieur, et avec lui le CO2, les odeurs et l'humidité. Si la ventilation est nécessaire partout, elle est surtout primordiale dans les salles de bains. Découvrez pourquoi et quelles sont les solutions.

 

Pourquoi ventiler ?

Plus on isole, plus l'air ambiant stagne à l'intérieur, et plus sa qualité faiblit. Cet air vicié se compose de CO2, de composants chimiques et de vapeur d'eau. Une forte présence de gaz carbonique et de molécules pathogènes peut provoquer des maux de tête, des problèmes de concentration, de fatigue ou autre. Quant à la vapeur d'eau provenant de pièces humides comme les salles de bains, elle provoque de la condensation. Avec à son tour, son lot d'inconvénients : présence de champignons porteurs de germes, dégâts au mobilier, au plafonnage et à la peinture, etc.

Nettoyer ne suffit pas

Les traces de moisissures peuvent être nettoyées et traitées, mais l'effet n'est que temporaire, car le mal est présent et remonte vite à la surface. Le problème d'un surcroît d'humidité et d'un climat malsain dans la salle de bain n'est donc pas résolu. Aérer de temps en temps (c'est-à-dire ouvrir temporairement une fenêtre) ne suffit pas non plus. Le seul remède : ventiler correctement ! Cela évacue l'humidité excédentaire de la salle de bains, dont l'air est remplacé par de l'air frais provenant de pièces sèches de la maison (chambres à coucher, salle de séjour, etc.). Investir dans une bonne ventilation, c'est investir dans la santé de ses occupants.

Ouvrir les fenêtres non plus !

Ouvrir une fenêtre est une façon non contrôlée de ventiler. Cela n'améliore l'air ambiant qu'au niveau local, l'effet est limité et temporaire. De plus, on fait souvent rentrer à l'intérieur un air plus froid, qui absorbe moins l'humidité qu'un air tempéré. Pire : cela risque de favoriser la prolifération de moisissures. Une ventilation contrôlée est une méthode bien meilleure, avec un effet plus sûr.

Ventilateur de salle de bains

Un ventilateur de salle de bains peut contribuer à évacuer l'humidité. Outre les modèles de base, il en existe avec une minuterie et d'autres, encore plus perfectionnés, avec un hygrostat. Les premiers cités ne fonctionnent que lorsqu'on appuie sur un bouton (ou sur l'interrupteur). Les seconds sont munis d'une minuterie ; certains peuvent être paramétrés, démarrer sur ordre d'un capteur de mouvement (lorsque quelqu'un pénètre dans la salle de bains) et s'arrêter lorsqu'on la quitte. Quant aux troisièmes modèles, ils sont entièrement automatiques : ils détectent le taux d'humidité de l'air et interviennent pour le ramener à un bon niveau.

Ventilateur intelligent

Le ventilateur de salle de bains intelligent est encore plus intéressant, car il agit de façon entièrement automatique en fonction de la qualité de l'air ambiant. Il est muni de détecteurs de CO, d'humidité et d'odeurs. Il surveille la qualité de l'air en permanence et ventile davantage lorsque les analyses le préconisent. Une application électronique pour smartphone permet en outre un suivi minutieux des actions du ventilateur et de son historique.

Prendre aussi des mesures

Cela étant, vous pouvez vous-même limiter la formation de condensation en séchant les surfaces avant de quitter la salle de bains, en épongeant les éventuelles flaques d'eau, en ne laissant pas traîner les essuies de bains humides et en nettoyant régulièrement le ventilateur.

Salle de bains avec système de ventilation

Si vous envisagez de faire construire ou de rénover, songez à faire installer un système de ventilation centralisé. C'est d'ailleurs obligatoire si vous avez besoin d'un permis de bâtir ! Un système de ventilation fiable qui ne fait rien perdre en confort est certainement à préconiser. Il impose de prévoir aussi une ventilation dans les autres pièces humides de la maison, par exemple la cuisine, la buanderie et les toilettes. Alors, pourquoi ne pas tout gérer simultanément avec un dispositif de ventilation centralisé ?

Différents systèmes de ventilation mécanique

Il existe différentes sortes de systèmes de ventilation adaptés à chaque situation. Faites-vous conseiller par un spécialiste en ventilation, votre architecte ou un conseiller en PEB.

Système de ventilation C+

Un système de ventilation C+ est un perfectionnement du système C traditionnel : avec une arrivée naturelle d'air frais par les orifices d'aération des fenêtres dans les pièces sèches, et l'évacuation par un système mécanique de l'air vicié dans les pièces humides. Mais là où cet équipement est vraiment intéressant, c'est qu'il fonctionne de façon entièrement automatisée et en fonction des besoins par zone, selon les résultats des analyses de capteurs de CO2, d'humidité et d'odeurs. Cela signifie par exemple que lorsque le système de ventilation détecte un surcroît de CO2 dans une pièce déterminée, il ordonne automatiquement à la ventilation d'augmenter son débit afin d'évacuer la quantité nécessaire d'air vicié tant que la qualité de l'air ambiant n'est pas revenue à un niveau acceptable. Cela signifie aussi qu'il n'est plus nécessaire de ventiler au même moment les autres pièces de la maison.

C'est un système de ventilation adapté à vos habitudes, économique (qui ne ventile que là où c'est nécessaire) et qui intervient de façon automatique. Découvrez le plus récent système de ventilation C+.

Système de ventilation D+

Un système de ventilation D+ est basé sur la demande et sur la récupération de la chaleur. Il contrôle en permanence la qualité de l'air par des capteurs et détermine le niveau de ventilation à appliquer à l'ensemble du logement. En outre, il récupère la chaleur de l'air expulsé afin de réchauffer l'air frais puisé de l'extérieur. Cela permet de réaliser des économies substantielles. Mais attention, souvenez-vous qu'il s'agit d'un système avec double canalisation (pour l'arrivée d'air frais et l'évacuation d'air vicié). Tout cela doit être nettoyé régulièrement, les filtres remplacés, le système entretenu, du moins si l'on veut se garantir toujours un air ambiant le plus sain possible. Mais cela a évidemment un coût. Informez-vous sur le système de ventilation D+ en cliquant ici. 

Système de ventilation E+

Le système de ventilation E+ conjugue une ventilation adaptée aux besoins (tout comme le système C+) avec l'emploi d'une pompe à chaleur eau/air. En gros, la chaleur de l'air ambiant vicié est évacuée vers l'extérieur et récupérée pour le chauffage à basse température et la production d'eau chaude sanitaire. L'air frais extérieur est acheminé par des grilles de ventilation au-dessus de la fenêtre dans les pièces sèches et l'air vicié est évacué mécaniquement à partir des pièces humides, tout comme avec le système C+. Découvrez ici le système de ventilation E+.

Recherchez-vous un système de ventilation adapté à votre projet immobilier ? Demandez des conseils individualisés, laissez-vous inspirer par cette brochure et trouvez un distributeur dans votre région.

En partenariat avec Renson

Plus de news de Renson

La méthode la plus rapide pour évaluer et améliorer la qualité de l'air domestique

Plus le mercure chute, plus l'on se calfeutre chez soi, et plus la qualité de l'air ambiant régre

Une terrasse au milieu de l’eau, à l’abri grâce à la Camargue de Renson

À Bierbeek, Johan Ons (ONS Tuinarchitectuur) peut être fier du projet exclusif auquel il a donné

Protections solaires : faut-il les installer à l'intérieur ou à l'extérieur ?

Voulez-vous à tout prix éviter de vivre dans un sauna lors de la prochaine canicule ?

Prolongez votre été avec une pergola

Le temps passe vite quand on s’amuse.

Newsletter GRATUITE